démence Centré

Par Henriette Laidlaw

Septembre 8th, 2016

Pertes de visage Perception dans la maladie d'Alzheimer

Une étude récente de l'Université de Montréal, publiée dans le Journal de la maladie d'Alzheimer, a démontré que la maladie d'Alzheimer porte atteinte également la perception du visage visuel.

L'étude a consisté à déterminer si la maladie d'Alzheimer a altéré le niveau perceptif pour les visages, plus précisément pour extraire une représentation visuelle d'un visage individuel.

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont étudié l'appariement des faces individuelles présentées simultanément et celle de la forme familière des voitures. Tous deux ont été présentés à la fois l'orientation verticale et inversée à un groupe de personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer légère et dans un groupe de témoins en bonne santé âgés appariés pour l'âge et l'éducation.

Alors que le groupe de contrôle sain a montré une diminution beaucoup plus grande de la performance pour les visages que pour les voitures lorsque les images étaient inversées, ceux qui vivaient avec la maladie d'Alzheimer ont montré un effet d'inversion réduit (c'est-à-dire une performance plus grande pour les stimuli verticaux que inversés) pour les visages, mais pas pour les voitures, À la fois en termes de taux d'erreur et de temps de réponse et l'effet d'inversion n'a pas été significativement différent pour les visages et les voitures dans la maladie d'Alzheimer.

Cet effet anormal d'inversion pour les visages a été observé dans un grand nombre de personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer. Ces résultats suggèrent un déficit dans les processus visuels de niveau supérieur, plus spécifiquement pour percevoir les visages individuels, une fonction qui repose sur des représentations holistiques spécifiques aux stimuli de face verticale. Ces déficits, combinés à une altération de la mémoire, peuvent contribuer à la difficulté de reconnaître les personnes familières souvent signalées chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer et par leurs aidants naturels.


Article complet de la recherche menée par l'équipe du docteur Sven Joubert, doctorant, chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeur au Département de psychologie de l'Université de Montréal, au Journal of La maladie d'Alzheimer. Une déficience qualitative dans la perception du visage dans la maladie d'Alzheimer: une preuve d'un effet d'inversion de la face réduite